Dans cet épisode, apprenons à dire NON ! Pourquoi est-ce important de savoir dire non et de poser ses limites ?

📅 jeudi 13 mai 2021 ⏱23:20

Reçois gratuitement la transcription intégrale et les notes synthétiques de ce podcast

📥︎   TÉLÉCHARGER

Transcription de l'épisode (extrait)

Je me rends compte que c’est très difficile de savoir dire non. 

Pour certaines personnes le fait de dire « non » à voix haute s’avère très difficile alors que pour d’autres c’est plus facile : « Non, je n’ai pas envie. Non merci. » Depuis petite, je sais dire non. En revanche, ressentir et dire non d’autres manières est plus compliqué. Pour certain•e•s, c’est facile de dire non : « Non merci. », « Non, je n’ai pas envie. », « Non, je ne viendrais pas. », « Non je ne suis pas intéressée. » Il y a des situations dans lesquelles il est dur d’incarner le non. Dire non à quelqu’un qui vous adore et qui a vraiment besoin d’aide mais que vous n’adorez pas plus que cela n’est pas simple. La personne vient chez vous et a envie de vous parler. C’est plus dur de dire non. 

Parfois, le fait de prononcer non est facile quand on nous pose la question. En revanche, dire non quand on ne nous pose pas la question et que nous sommes dans une situation où c’est à nous de dire non, de prendre les devants et de poser nos limites, c’est beaucoup plus compliqué.

Savoir dire non et incarner le non sont deux choses différentes. J’ai beaucoup de mal à incarner le non et à poser mes limites dans certaines situations. J’ai compris pourquoi j’avais dû mal à dire non.

Pourquoi dire non est si difficile ? Car cela implique beaucoup de choses dans notre relation à l’autre. Cela implique une nouvelle identité dans notre relation à l’autre. Il est difficile de dire non car on a peur de ce que cette personne va penser de nous, qu’elle change d’avis à propos de nous. On a peur de passer pour quelqu’un de mauvais, que l’autre se sente mal. On a peur que l’autre ait l’impression qu’on le rejette. On a pas envie de blesser et on a peur que cette personne pense que l’on est quelqu’un de blessant ou qui n’est pas généreux par exemple.

C’est très lié au manque de confiance et d’estime de soi que l’on a. Certaines croyances sont très ancrées et profondes à propos de nous. C’est aussi très lié à la croyance du bien et du mal. Si je dis non, je suis une mauvaise personne, ce n’est pas bien, c’est mal. Il faut comprendre qu’à chaque fois que l’on ne dit pas non alors qu’on le pense, c’est mal.

Il faut comprendre qu'à chaque fois que l’on ne dit pas non, on continue de contribuer à un monde violent. J'ai lu cela dans le livre Les mots sont des fenêtres ou bien ce sont des murs de Marshall Rosenberg. C’est un livre sur la communication non violente. En ne disant pas non, on place l’autre dans un rôle de bourreau, de forceur. On continue de se faire violence : on dit oui alors que l'on souffre de cette situation. Finalement, on place l’autre en persécuteur.

Télécharger l'intégralité de la transcription

📥︎   TÉLÉCHARGER

Découvre d'autres épisodes qui peuvent t'intéresser !