Comment se responsabiliser de ce qu’il nous arrive, sans culpabiliser? Comment entendre que nous somme responsable de notre vie, sans entendre que tout est de notre faute ?

📅 jeudi 21 novembre 2019 ⏱27:30

Reçois gratuitement la transcription intégrale et les notes synthétiques de ce podcast

📥︎   TÉLÉCHARGER

Transcription de l'épisode (extrait)

On me reproche parfois d'avoir des discours culpabilisateurs quand je dis par exemple : “Tu es responsable de ce que tu ressens, de ta tristesse, de la jalousie, de la colère. C'est toi uniquement. Personne ne provoque cette émotion, c'est toi qui choisis de créer cette émotion. Tu es responsable de cela et au-delà de ça, tu es responsable de tes choix, de la vie que tu crées, de ton futur.”

Pourtant ce n’est pas mon intention de vous faire culpabiliser. Je fais ce podcast, non pas pour me justifier, mais pour aider toutes les personnes qui culpabilisent en entendant cela. Je veux déculpabiliser et déresponsabiliser toutes les personnes qui culpabilisent de choses qui leur sont arrivées dans la vie, qui se sentent fautives de quelque chose de douloureux (maladie, handicap, mort, viol, blessures).

Essayez d'être très ouverts au sujet de ce podcast et d’être le plus objectif possible.

Pour être honnête avec vous, c'est un discours que j'ai tenu. Avant, je pensais aussi que c'était des discours très culpabilisants. Un discours culpabilisateur provoque donc de la culpabilité et peut mettre en colère en entendant que l’on est fautifs de tout. Cela fait culpabiliser si l’on entend que tout ce qui nous arrive est de notre faute.

Qu'est-ce qu'un discours culpabilisateur ? Lorsque l'on entend que l'on est responsables de sa vie, du travail que l'on a, de la vie que l'on mène, de notre situation financière, de notre hygiène de vie, cela fait culpabiliser parce que l’on se dit que cette personne est en train de nous prouver que c'est de notre faute s’il m'arrive ceci ou cela.

Je sais ce que vous ressentez car j'ai été aussi à votre place. J'ai très longtemps confondu culpabilité et responsabilité. J'ai été très en colère, désarmée et en désarroi quand on m'a dit que j'étais la seule responsable de mes émotions, d’être déprimée, de pleurer. Lorsque l'on m'a dit que les personnes qui m'ont blessé n'était pas responsable de ma peine ou de ma colère, j’ai ressenti la plus grande colère du monde, la plus grande injustice possible.

J'ai même arrêté de suivre sur des réseaux sociaux les personnes qui tenaient ce discours. J'ai arrêté d'écouter les podcasts des personnes qui disaient que dans la vie on a toujours le choix. Ça me mettait extrêmement en colère car à mon sens ce n'était pas vrai du tout. À mon sens, je subissais ce qu'il m'arrivait, je n'avais pas le choix de créer un futur différent. J'ai parfois même fermé des livres d'auteurs très connus en développement personnel. 

Télécharger l'intégralité de la transcription

📥︎   TÉLÉCHARGER

Découvre d'autres épisodes qui peuvent t'intéresser !