Comment développer sa compassion ? Ce pouvoir fabuleux qui te permet à la fois d'aider, de leader, de considérer, d'aimer, de partager et de créer des liens très intimes avec des personnes et des communautés.

📅 jeudi 03 décembre 2020 ⏱12:53

Reçois gratuitement la transcription intégrale et les notes synthétiques de ce podcast

📥︎   TÉLÉCHARGER

Transcription de l'épisode (extrait)

Je vous avais promis de voir ensemble comment développer sa compassion. La compassion est un outil, un pouvoir fabuleux pour aider, leader des personnes et des communautés et pour considérer, aimer, partager, créer des liens très intimes avec d’autres gens. C’est un vrai pouvoir.

Je vous disais que la compassion est très liée à de l’amour inconditionnel que l’on va ressentir pour autrui. Dans la compassion, il y a le fait d’aimer, de considérer l’autre et de vouloir soutenir, aider, ouvrir le champ des possibles. Il y a une notion d’inspiration, de transformation, de motivation. Il y a une notion d’action. On n’est pas dans le jugement, l’égocentrisme ou l’égoïsme. On est vraiment drivé•e•s par des émotions très positives puisque on aime, on a envie d’aller de l’avant, on est prêt•e•s à déplacer des montagnes. On a beaucoup de courage émotionnel.

Quand on ressent de la compassion par rapport à quelqu’un, on est dans un mindset de croissance. On n’est pas dans un mindset limité de l’empathie mais plutôt dans : « Ok, je comprends ce qu’elle ressent, maintenant, comment je peux faire pour qu’il•elle aille mieux ? »

C’est très lié aux questions internes que l’on va se poser. Dans la compassion, il y a trois types. J’aimerais que vous vous demandiez si vous cochez ces trois cases ou non, si vous éprouvez profondément ces différents types de compassion ou non.

1. La compassion que l’on va recevoir 

Celle que l’on reçoit de la part d’autrui. Non pas le côté empathie de la copine ou du copain qui nous frotte le dos quand ça ne va pas, ne fait rien pour que cela aille mieux et qui nous enfonce dans notre malheur même si il•elle pense bien faire. Recevez-vous de la compassion ou de l’empathie ? Observez-vous vraiment des personnes autour de vous qui sont vraiment touchées par votre souffrance quand vous allez mal et passent vraiment à l’action pour vous soutenir et vous aider ?

2. La compassion que l’on va apporter à quelqu’un

Êtes-vous plutôt dans l’empathie, la compassion ?

3. La compassion que l’on se donne à soi-même 

C’est très difficile car ça part de l’amour pour soi, du self love, de l’amour inconditionnel que l’on peut ressentir pour soi. C’est la case la plus dure à cocher car on a rarement de la compassion envers soi-même quand on a du mal à s’aimer soi. Dès que l’on ne va pas bien, que l’on est un peu moins au top de notre forme, on a tendance à se blâmer, à se morfondre, à se victimiser. Finalement, on se donne peu de compassion par rapport à ce qui nous arrive.

Télécharger l'intégralité de la transcription

📥︎   TÉLÉCHARGER

Découvre d'autres épisodes qui peuvent t'intéresser !