Comment devenir un bon coach ? Quelles sont les qualités et les comportements requis pour être un bon coach ?  

📅 jeudi 21 avril 2022 ⏱32:44

Reçois gratuitement la transcription intégrale et les notes synthétiques de ce podcast

📥︎   TÉLÉCHARGER

Transcription de l'épisode (extrait)

Je suis super heureuse de vous retrouver comme tous les jeudis, pour ce nouvel épisode. Aujourd’hui, j’avais très envie d’aborder un thème qui me tient très à cœur pour plusieurs raisons. J’ai beaucoup de demandes du genre : comment j’ai fait pour faire le métier que je fais aujourd’hui ? Comment je suis devenue coach (même si aujourd’hui, je ne suis plus coach du tout) ? Comment on le devient ? J’avais aussi envie de vous parler de tout cela car j’ai eu en moi un petit agacement sur lequel j’ai travaillé et je travaille encore dessus pour être très honnête. Je pense que cela fait partie de mon chemin de vous exprimer ma vision de ce qu’est être un bon coach, de vous aiguiller à devenir un bon coach, de faire le tri et de vous recentrer vers le vrai et bon métier du coaching. Cela me semble important à l’heure où les coachs fleurissent de partout, je trouve ça génial : soyons de bons coachs ! 

Il faut savoir qu’il existe de vraies différences entre un coach, un mentor, un consultant, un formateur, un conseiller. Je suis davantage mentor que coach, c’est-à-dire que je mentore en fonction de mon parcours sur certains sujets (je vais commencer du mentorat business, je mentore au niveau du développement et j’ai aussi coaché autour du développement personnel, etc.). Un mentor est une personne qui est passée sur le chemin par lequel vous marchez ou qui en est aujourd’hui là où vous aimeriez être. Il y a cette notion de vision, de chemin et de vécu qui est similaire alors qu’un coach n’est pas forcément quelqu’un qui a déjà vécu ce que vous vivez ou qui est là où vous aimeriez être. 

Un coach est plutôt quelqu’un qui va vous pousser à atteindre une situation désirée. Pour être un bon coach, je pense qu’il est important d’être motivé·e par cette volonté de pousser quelqu’un de passer d’un point A à un point B. Plus que tout, il est important d’avoir cette volonté de service. Un coach sert. Il n’est pas là pour dire : « Moi j’ai vécu ceci ou cela. » Il est là pour servir les intérêts de la personne qui se fait coacher. 

Je pense que c’est important de le remettre au centre car souvent, on devient coach (ça a été mon cas) quand on est passé·e par une situation, on a trouvé comment s’en sortir, on se dit que ça a marché pour nous et que cela va donc aider d’autres personnes. C’est normal et humain. 

Télécharger l'intégralité de la transcription

📥︎   TÉLÉCHARGER

Découvre d'autres épisodes qui peuvent t'intéresser !