En quoi juger nous empêche d'aimer, de nous aimer nous-même et d'aimer les autres ? Et en quoi se débarrasser du jugement permet un meilleur épanouissement ?

📅 jeudi 09 septembre 2021 ⏱19:33

Reçois gratuitement la transcription intégrale et les notes synthétiques de ce podcast

📥︎   TÉLÉCHARGER

Transcription de l'épisode (extrait)

Je voudrais continuer de vous parler du jugement aujourd’hui mais dans l’autre sens, le jugement que nous émettons.

J’ai été très inspirée par diverses lectures ces derniers temps, divers jugements que j’ai pu recevoir, diverses conversations que j’ai pu avoir avec des proches. Je dirai que ce podcast fait aussi très écho à mon podcast précédent sur l’effet miroir où j’explique que ce qui me dérange chez les autres est ce qui me dérange chez moi dans l’état d’être. Ce podcast fait aussi écho à mon podcast sur les accords toltèques. Je vous invite à les écouter.

C’est un joli travail sur soi que j’ai moi-même entrepris par le passé et que je continue à faire. Je ne vais pas vous dire que je suis quelqu’un qui ne juge pas et qui ne juge plus car c’est faux. Je suis humaine, je continue de juger. Je continue ce travail et c’est un beau travail car il guide vers l’amour de soi, l’expansion du cœur, de la conscience et vers un cœur plus ouvert à l’autre.

Se défaire du jugement que l’on émet nous permet de nous tourner beaucoup plus vers les autres.

Pourquoi vous dis-je que le fait d’apprendre à ne plus juger permet l’amour de soi ? Car le jugement que l’on émet envers autrui est directement proportionnel avec la relation que l’on entretient avec soi-même. C’est un des principes que j’explique dans l’épisode sur les accords toltèques.Moins je m'aime, plus je juge. Moins j’ai d’amour de moi, plus je vais avoir envie de juger autrui. Je me juge et je juge l’autre. Pourquoi ? Car le jugement que j’émet à propos de l’autre me permet de continuer à huiler l’histoire que le problème est à l’extérieur, que le problème c’est l’autre et que rien ne vient de moi.

Notre ego fait toujours en sorte que l’on ait l’impression que le problème vient de l’extérieur, jamais de l’intérieur. Il empêche cette introspection. Le jugement permet de continuer à huiler une histoire, de dire que le problème est à l’extérieur, que c’est l’autre qui est bizarre, que c’est l’autre qui ne fait pas les bonnes choses.

Le jugement est un moyen d’éviter la peur. Si vous jugez, c’est que vous avez peur. Le jugement prend racine dans une insécurité. Moins je m’aime, plus je juge. Moins je m’aime, plus je suis en insécurité et juge car le jugement est un moyen de se protéger de la peur et d’éviter de conscientiser une insécurité à l’intérieur, un manque d’amour de soi et de le reconnaître.

Moins je m’aime, plus je me sens en insécurité lorsque je ne reconnais pas que le souci est à l’intérieur de moi, que je ne reconnais pas ma peur (sachant que reconnaître la peur, c’est vraiment faire tomber le château de cartes, l’ego). 

Télécharger l'intégralité de la transcription

📥︎   TÉLÉCHARGER

Découvre d'autres épisodes qui peuvent t'intéresser !