Comment mieux vivre le jugement des autres ? 

📅 jeudi 29 août 2019 ⏱25:49

Reçois gratuitement la transcription intégrale et les notes synthétiques de ce podcast

📥︎   TÉLÉCHARGER

Transcription de l'épisode (extrait)

Comment le supporter ? Le comprendre ?

On est tous exposés aux jugements des autres sur nos goûts, nos choix, nos mots, nos actes, nos situations. On subit des jugements physiques et d’autres moraux. Nous jugeons tous. Nous sommes jugés et nous jugeons de façon positive ou négative.

Il faut comprendre qu’il y a deux types de jugements :

1. Les jugements de valeur

Ils sont souvent confondus avec les jugements moralisateurs. Avec des jugements de valeur nous exprimons ce qui n’est pas en accord avec nos valeurs. On exprime ce que l’on pense être juste ou pas ; on donne une valeur à quelque chose. Ce n’est pas si négatif. Cela signifie que l'on se connaît. Cela permet de poser des limites dans notre système quant à ce qui est acceptable ou non.

Le problème ici, c’est que l’on a tendance à très mal exprimer nos jugements de valeur ou les exprimer de façon très agressive et s’ensuit une mauvaise interprétation. Le jugement de valeur, ce n’est pas donner une valeur à quelqu'un. C’est juger quelque chose en fonction de nos valeurs et des valeurs de cette personne etc. La plupart du temps, on exprime ces jugements de façon extrêmement négative, on a une communication agressive même si le ton n’est pas forcément agressif. L’interprétation est donc souvent mauvaise, on peut se sentir blessés et c’est pour cela que l’on assimile souvent le jugement de valeur à quelque chose de très agressif et négatif.

Un jugement de valeur peut être le fait d’exprimer : “Je n’aime pas sa tenue”. Cela signifie que la tenue que cette personne porte n’est pas portable, joli ou encore acceptable dans votre système de valeur.

Au lieu de dire “Je n’aime pas sa tenue”, on dit que sa tenue est moche ou que cette femme est grosse, qu’un tel est trop petit, que sa voiture est laide. C’est le même jugement mais la communication que l’on utilise est agressive. Il vaut mieux dire : “Selon moi, mon opinion est …” ou “Je trouve que…” Mais même exprimé ainsi, cela reste parfois blessant tout de même.

2. Les jugements moralisateurs

Ce sont des jugements que l’on porte sur les actes de quelqu’un en lui faisant la morale. Ce sont des jugements qui culpabilisent, qui font perdre confiance en soi. Cela donne une valeur à un individu en fonction de ce qu’il dit ou ce qu’il fait.

Exemple : 

- J’ai entendu plein de fois une maman dire à son enfant : “Si tu ne fais pas ça, maman va se mettre très en colère.” C’est un jugement sur l’enfant qui peut le culpabiliser et le faire se plier à la volonté de sa maman pour la satisfaire. Elle lui fait comprendre que les actes qu’il peut avoir peuvent procurer une émotion négative chez elle. Alors qu’en réalité, nous sommes tous responsable de nos actes mais pas responsable du sentiment des autres.

Télécharger l'intégralité de la transcription

📥︎   TÉLÉCHARGER

Découvre d'autres épisodes qui peuvent t'intéresser !