Comment comprendre et gérer l'alimentation émotionnelle ? En finir avec l'alimentation émotionnelle, devenir maitre de sa relation avec la nourriture. Manger ses émotions : je vous explique toute ma vision et vous partage un peu de mon histoire. Belle écoute ! 

📅 dimanche 21 avril 2019 ⏱12:58

Reçois gratuitement la transcription intégrale et les notes synthétiques de ce podcast

📥︎   TÉLÉCHARGER

Transcription de l'épisode (extrait)

Je vous retrouve pour un sujet très demandé. J’ai été sujette à des troubles du comportement alimentaire (TCA), des pulsions alimentaires et j’ai fait partie des gens qui disaient “Moi je mange mes émotions.” Le fait de manger ses émotions est une phrase qui revient beaucoup, notamment ces dernières années, car on en parle davantage et c’est positif. Cela désigne une alimentation émotionnelle. On a des pulsions alimentaires lorsque l’on ressent une émotion qui nous contrarie, une émotion négative. C’est le fait de se nourrir lorsque l’on est dans une situation qui nous met dans l’embarras, qui nous contrarie ou qui nous fait ressentir des émotions dont on ne sait pas quoi faire, que l’on ne sait pas gérer, guérir, faire partir.

Cela peut nous arriver dans de très nombreuses situations émotionnelles. Entre vivre une émotion que l’on ne sait pas faire partir, que l’on ne sait pas gérer ou prévenir, c’est très différent. L’alimentation émotionnelle peut arriver dans une multitude de situations et pourtant cela peut être des situations très différentes.

Entre se faire quitter par son copain et vivre un chagrin d’amour, la perte de confiance en soi, l’ego blessé, cela peut nous amener à des pulsions alimentaires. On peut se jeter sur de la nourriture pour compenser la situation difficile dans laquelle on est.

D’un autre côté, on peut par exemple rentrer très stressés du travail mais dans notre vie générale tout va bien. Pourtant en rentrant du travail, on se jette sur de la nourriture. C’est de l’alimentation émotionnelle. Il y a une différence entre une alimentation émotionnelle consciente où on cherche du réconfort et une alimentation émotionnelle inconsciente où on cherche à fuir quelque chose.

Dans l’alimentation émotionnelle consciente, on mange pour chercher une émotion positive et agréable pour contrebalancer une émotion négative. On cherche une émotion « solution » à une émotion « problème ». C’est là où la notion de solution / problème prend tout son sens. L'alimentation ne résout qu’un seul problème : la faim. Ainsi, si la faim n’est pas votre problème, l’alimentation n’est clairement pas la solution. Dans ce cas, le problème est connu, la cause identifiable et on est conscient que l'on mange pour se réconforter en se disant qu’on l’a bien mérité, qu’en ce moment ça ne va pas donc que l’on va manger des tartines au Nutella ou quelque chose de sucré qui nous fait du bien. C'est un “jeu” qui n’en est pas vraiment un. Il est assez dangereux et il s’ensuit souvent une émotion très forte de culpabilité et qui nous entraine facilement dans un cercle vicieux de gavage, culpabilité, privation etc. La solution est d’aller traiter le problème directement à la source. 

Vous savez que la nourriture est un tampon émotionnel et vous savez qu’elle ne vous fera du bien qu’à court terme. On doit traiter le problème à la source. En un seul podcast, c’est compliqué de généraliser car cela peut être une multitude de cause qui dépendent de tout un chacun. 

Télécharger l'intégralité de la transcription

📥︎   TÉLÉCHARGER

Découvre d'autres épisodes qui peuvent t'intéresser !