Qu'est-ce que le déni ? Quelles sont les formes qu'il peut prendre et comment s'en sortir ?  

📅 jeudi 05 mai 2022 ⏱18:21

Reçois gratuitement la transcription intégrale et les notes synthétiques de ce podcast

📥︎   TÉLÉCHARGER

Transcription de l'épisode (extrait)

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de déni car j’ai assisté à différents événements la semaine dernière pendant lesquels j’ai pu vous rencontrer, j’ai beaucoup discuté avec vous et je me suis fait cette réflexion : beaucoup de gens sont malheureux et enfermés dans une vie qui ne leur plaît pas, qui n’est pas épanouissante pour eux mais qui y restent malgré tout. Ce qui les empêche d’en sortir est le déni, une forme de survie pour rester dans une vie qui ne leur correspond pas. 

Je l’observe également chez des ami·e·s, de nombreuses personnes dans mon entourage. C’est très intéressant et de nombreuses fois je me suis demandée : pourquoi préfèrent-ils se mentir à eux-mêmes plutôt que d’aller chercher quelque chose qui leur correspond mieux et de trouver le courage de quitter une relation, un job, une situation qui ne les épanouit pas ? J’ai souvent observé que la méthode de survie dans une relation amoureuse, une situation où on ne s’épanouit plus est le déni. Je refuse de voir les choses en face car c’est plus facile de faire l’autruche et de mettre la tête dans le sol que d’avoir à affronter cette réalité parfois douloureuse et désagréable et surtout de faire les actions qu’il y a à faire pour s’en sortir. 

J’ai l’impression que le déni est une forme de protection, de survie pour nous éviter d’avoir à faire certains choix, certaines actions, à dire certaines choses ou pour nous éviter un traumatisme émotionnel. On sait que le cerveau nous pousse dans le déni par souci de protection. Je me rends compte que cela nous arrive dans des situations où notre survie n’est pas du tout en jeu. Je vois des personnes rester dans des relations qui ne sont plus du tout épanouissantes : les enfants sont grands ou en âge de comprendre que papa et maman peuvent se séparer mais ces personnes restent ensemble et se convainquent qu’elles sont bien ensemble alors qu’il n’y a plus d’amour, de complicité, il y a des relations extraconjugales, etc. Un déni se met en place. 

C’est la même chose pour le travail. Dans plein de situations, on observe facilement du déni comme mode de protection, de survie pour ne pas faire face à la réalité. Je donne simplement le point de vue de ce que j’ai pu voir et je suis loin d’avoir tout vu mais le déni nous empêche de nous épanouir, c’est certain, et il crée une accumulation, un stockage d’émotions douloureuses qui ne sont pas vécues, exprimées. Cela crée  des non-dits, des tabous, de la honte, de la culpabilité. Cela pourrit à l’intérieur et crée des problèmes de santé.  

Je vous parle de tout cela car on me dit souvent : « Chloé, pourquoi tu travailles autant sur ton ombre, pourquoi tu vas autant chercher ton ombre ? Pourquoi cherches-tu autant à ce qu’on te bouscule pour avancer et voir les choses en face, à ce qu’on te dise des choses que tu ne sais pas à propos de toi ou que tu n’as pas envie de savoir à propos de toi ? Pourquoi préfères-tu la sincérité, la vérité à des choses parfois plus agréables ? ».  

Télécharger l'intégralité de la transcription

📥︎   TÉLÉCHARGER

Découvre d'autres épisodes qui peuvent t'intéresser !