Qu’est-ce que c’est réellement un burn-out ? Qu’est-ce que ça signifie ? Mon histoire 

📅 jeudi 27 février 2020 ⏱29:39

Reçois gratuitement la transcription intégrale et les notes synthétiques de ce podcast

📥︎   TÉLÉCHARGER

Transcription de l'épisode (extrait)

C'est une “maladie” de plus en plus courante et beaucoup d'entre vous peuvent être concernés.

Je vais essayer de vous donner une vision différente du burn-out de tout ce qui circule sur le sujet. J'espère que ça vous plaira. En effet, j'ai fait un burn-out il y a 3 ans. Cela peut paraître un peu incongru de dire cela mais le burn-out a été une des choses les plus positives qui ait pu m'arriver niveau professionnel ; cela m'a fait me construire telle que je suis aujourd'hui.

Cela m'a fait me construire en tant que femme forte, indépendante, entrepreneure. Je me suis reconnectée à mes passions. Cela m'a fait prendre conscience de ce dont j'avais vraiment envie de faire. Cela m'a poussé vers ce à quoi j'avais envie de contribuer. Aujourd'hui, je ne retiens que du positif du burn-out ; c'est la leçon que la vie m'a enseignée.

Qu'est-ce que le burn-out ? Il y a le burn-out et le bore-out. La différence entre le burn-out et le bore-out : 

● Le burn-out : sensation de trop-plein, pression, trop de travail, sensation d'exploser (d'où le fait d'utiliser le terme burn qui signifie brûler), on brûle de l'intérieur, on est rongés. 

● Le bore-out : contient les mêmes symptômes que le burn-out mais l’accent est surtout sur l’ennui. C'est lorsque l'on fait tout le temps la même chose. On éprouve un manque de sens dans ce que l'on fait.

Dans ces deux cas, la fatigue est extrême. Le moral est souvent à plat, nous sommes dans l’incapacité de nous lever, nous n’avons pas d’énergie. Cela peut arriver aussi bien dans le professionnel que dans le personnel, les relations etc. Cela n'arrive pas qu’aux autres, il faut être alerte et il y a des signes précurseurs.

Dans mon histoire, je ne me suis pas écoutée. Je me fais souvent violence pour m'écouter et le fait de ne pas m’être écoutée m’a porté préjudice. Pourtant, j’ai eu des signes précurseurs. En effet, les mois précédant mon burn-out, je faisais énormément de crise d’angoisse et de panique. Quand j’allumais mon téléphone professionnel, quand je voyais le numéro de ma supérieure s'afficher, j'étais en panique. J'en pleurais, je convulsais, j'étais hyper mal. Je commençais à être extrêmement fatiguée. J'avais des nuits très agitées, beaucoup d'insomnies. Je perdais le goût de faire quoi que ce soit, de me lever le matin, d'appeler des gens, de voir des amis ou de faire quelque chose de sympa.

Je me levais le matin avec la boule au ventre, j'avais envie de mourir. J'avais vraiment la sensation d'être sous l'eau, d'être submergée. C'est un des signes précurseurs que j'aurais dû comprendre et analyser. Mais quand on a ce genre de travail cela me semblait logique. Mais non, le travail et le bien-être mental est important.

Télécharger l'intégralité de la transcription

📥︎   TÉLÉCHARGER

Découvre d'autres épisodes qui peuvent t'intéresser !