À quoi ça sert de RESSENTIR ? En quoi le fait de ressentir les choses est une bonne chose ? Et en quoi le fait de ressentir peut nous guider dans notre vie et dans notre introspection ?  

📅 jeudi 02 juin 2022 ⏱20:09

Reçois gratuitement la transcription intégrale et les notes synthétiques de ce podcast

📥︎   TÉLÉCHARGER

Transcription de l'épisode (extrait)

Aujourd’hui, j’avais envie de vous parler de ressentis et en quoi le ressenti est notre guide. C’est une thématique qui m’est venue de manière spontanée en écoutant des vidéos sur l’intelligence émotionnelle, sur le coaching, l’univers du développement personnel. J’ai ces idées qui me traversent depuis plusieurs mois, années. C’est encore plus remonté ce matin et j’ai senti mes poils se hérisser, j’ai vraiment eu ce ressenti-là. Il y avait de l’énervement, de la colère, un profond sentiment d’injustice qui remontait. Je me suis dit : « Ok si je ressens ça, c’est que je juge. » Je me suis dit que si je ressentais ça, c’est que ça venait toucher quelque chose en moi de fort que j’ai envie de partager et j’ai envie de faire confiance à ce ressenti. Cela vient mettre en lumière quelque chose de très important pour moi, j’ai envie de me faire confiance, j’ai envie de vous en parler. 

Ce matin, les vidéos que je regardais expliquaient que l’intelligence émotionnelle est de savoir nommer ses émotions, qu’il n’y a que six émotions, que le reste n’est pas vraiment des émotions, que l’intelligence émotionnelle est de ne pas forcément ressentir les émotions et il y a beaucoup l’idée de se couper de son ressenti, de ne pas s’ancrer dans son ressenti du moment présent. Je ne suis pas du tout d’accord avec cela. Ce que je prône dans ce podcast, c’est la vie. La vie, c’est des émotions, des ressentis, ce n’est pas que des pensées. On m’a toujours dit depuis petite que je ressentais trop fort les choses de par mon hypersensibilité, que je ressentais les émotions de manière trop forte et trop intense. Je n’ai jamais trouvé que mon hypersensibilité était un handicap mais je sais que ça dérange parfois ; je suis assez à l’aise avec ça maintenant. 

J’ai toujours trouvé qu’on était dans un monde trop aseptisé à mon goût. J’ai toujours eu l’impression qu’il ne fallait pas trop ressentir, regarder, juger. Quand je suis arrivée dans l’univers du développement personnel, on nous dit en méditation qu’il ne faut pas trop ressentir, se détacher de tout ressenti. Je ne dis pas que c’est ça mais que j’ai entendu ces discours-là. Il y a aussi d’autres discours qui ne sont pas du tout comme cela auxquels j’adhère énormément. J’ai même entendu que certaines définitions de l’équanimité était de ne pas tomber dans le ressenti, dans une émotion, que notre émotion n’était forcément que créée par notre mental alors que notre émotion est aussi un ressenti spontané qui peut amener à une pensée. J’ai toujours été mal à l’aise avec des personnes où je sens qu’il n’y a pas de ressentis, de connexions dans les dialogues, où c’est uniquement mental. 

Télécharger l'intégralité de la transcription

📥︎   TÉLÉCHARGER

Découvre d'autres épisodes qui peuvent t'intéresser !